Aller au contenu

Le top 5 des races de chiens coréens les plus connues

    Bien que Jindo coréen soit la seule race de chien reconnue officiellement par la Fédération Cynologique Internationale ou FCI et la plupart des sociétés canines nationales comme originaire de la Corée, il existe d’autres races qui ont été développées dans ce pays. Dans cet article, nous vous présentons 5 races de chiens coréens parmi les plus connues.

    Le Jindo coréen

    Le Jindo coréen trouve ses origines sur l’île du même nom. Il y a vécu depuis des milliers d’années. Il est difficile de trouver ce chien hors de son pays d’origine.

    Chien de taille moyenne, le Jindo coréen pèse entre 15 et 20 kg. Comme tous les chiens primitifs, il a un corps musclé et bien proportionné. Il a également une queue enroulée et poilue, des oreilles droites ainsi que des petits yeux. Sa robe peut être de différente couleur : noire, blanche, noir et feu, bai rougeâtre ou encore bringé.

    Indépendant avec un instinct protecteur très développé, le Jindo coréen est pourtant un chien fidèle à son maître. Il se montre par contre très méfiant envers les étrangers. Il a besoin de beaucoup de stimulations physiques et mentales pour éviter les mauvais comportements. Il a également besoin d’être socialisé correctement. À cause de son indépendance, le Jindo coréen n’est pas facile à éduquer et n’est pas recommandé pour les maîtres débutants.

    Le Nureongi

    Le Nureongi est un chien originaire de la Corée du Sud. On y trouve de nombreux spécimens de cette race. Son nom signifiant « jaune » fait allusion à son pelage de couleur jaune ou orange. Mais, on trouve parfois des spécimens avec un pelage marron ou noir.

    D’un tempérament semblable à tous les chiens originaires de l’Asie, le Nureongi n’est pourtant pas un chien de compagnie dans son pays d’origine. En effet, pour son grand malheur, ce chien est élevé surtout pour la consommation de sa chair.

    Heureusement, il existe aujourd’hui de nombreuses associations qui luttent pour la sauvegarde de cette race et qui essaient de les sauver de leur sort en cherchant des familles pour les accueillir.

    Crédit Photo: MarPockStudios via Pixabay

    Le Chien de Jeju

    Originaire de la Chine, le chien de Jeju est arrivé sur l’île de la Corée du Sud il y a environ 5 000 ans. Ce chien a failli être totalement éteint. Mais, il a été sauvé en 1986 et a été depuis protégé. Ainsi, il est difficile de trouver un Chien de Jeju en Corée aujourd’hui parce qu’il n’en reste que quelques spécimens.

    De taille moyenne, ce chien a un corps musclé et athlétique. En fait, il a une ressemblance physique avec le Jindo Coréen. Très attentif à tout ce qui se passe autour de lui, ce chien est un excellent chasseur. D’ailleurs, il a un odorat et une ouïe très développés. Il est également très agile et rapide. Fidèle et amical, le chien de Jeju peut parfois se montrer très indépendant et nécessite donc une éducation spécifique.

    Le Sapsal

    Surnommé « chasseur de fantôme », le Sapsal est un chien originaire de la Corée. En fait, on croyait que la présence du Sapsal chassait les esprits. Tout comme le chien de Jeju, ce chien était au bord de l’extinction. Mais, des amoureux de la race ont essayé de le sauver et la population de Sapsal a depuis augmenté.

    De taille moyenne, le Sapsal se couvre d’un pelage dense et long. Ce pelage se décline en plusieurs couleurs et se couvre de poils lisses ou ondulés. Ces poils tombent directement sur les yeux. Le Sapsal a une grande truffe de couleur brune ou noire.

    Côté personnalité, ce chien est indépendant et a un instinct de protection très développé. Il se montre ainsi très méfiant envers les étrangers. Le Sapsal a ainsi besoin d’une bonne socialisation dès son plus jeune âge. Son éducation doit passer par le renforcement positif. Une fois bien éduqué, il peut devenir un excellent chien de famille.

    Le Pungsan

    Le Pungsan est déclaré monument national de la Corée du Nord en 1956. En 2014, il est devenu le chien national du pays. C’est donc un chien très populaire dans son pays d’origine. Il a été utilisé comme chien de chasse de grand gibier, mais également comme chien de garde.

    Ressemblant au Jindo Coréen, le Pungsan a toutefois une taille plus grande et pèse plus lourd. Il a les caractéristiques des chiens de type Spitz avec ses oreilles dressées, sa queue enroulée et son pelage dense.

    Chien puissant et résistant, le Pungsan a besoin de beaucoup de stimulations physiques pour rester épanoui. Il a ainsi besoin d’un maître suffisamment disponible pour s’occuper de lui. Il a également besoin d’être socialisé tôt pour tolérer la présence d’autres personnes et animaux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.